un-panneau-routier-bien-uti

La Laponie

Dans la tradition populaire finlandaise, la Laponie, la province la plus septentrionale du pays, représente toujours quelque chose de mystérieux

lien vers le site « Laponie »

1er jour le 29 juillet 2015

Nous partons à 5h40 ce matin d’Aubervilliers.

Notre fidèle destrier, un Renault Trafic aménagé qui va nous rouler pendant tout le voyage.

Nous passons la frontière allemande puis traversons le Rhin (Rhein) près de Cologne (Köln) sur ce joli pont que j’ai dessiné. Nous voici déjà à Dortmund où nous pique-niquons au bord de l’autoroute. Et maintenant nous voici ici – mais je vous laisse deviner : qu’évoquent pour vous cet âne, ce chien, ce chat et ce coq ?

2ème jour le 30 juillet 2015

Nous nous réveillons près de Brême vers 6h30 – on range tout et c’est parti pour 3h30 de routes en Allemagne.

PUIS :

Un snack : saucisse frite pour tout le monde ! Plus que 5 minutes pour embarquer. Mais le bateau a déjà trente minutes de retard ! Une heure de bateau plus tard, nous voici au Danemark :

Deux heures de route pour le traverser et franchir le pont Copenhage (DK) -Malmö (SW). Ce pont qui commence par un tunnel sous la mer franchit sur 20 km la mer Baltique, la surplombant.Puis arrivés à Malmö, pause Goûter. On repart, guidés par le GPS.

Mince, il s’est trompé de route, nous revoilà sur le pont en sens inverse, nous repartons vers Copenhague, chaque passage nous a coûté 52€ nous l’avons fait deux fois dans le sens DK-SW et une fois dans l’autre sens : 156€ !

Enfin nous arriverons dans un camping au bord du lac Vättern à Jönköpping en Suède.

3ème jour le 31 juillet 2015

Aujourd’hui, réveil en douceur et petit déjeuner  à Jonkoping, près du magnifique lac. Vite on se dépêche, on part pour 3 heures de route durant lesquelles j’ai ronflé comme une locomotive. Réveil rapide pour aller manger des spaghettis youpi !

Puis on repart pour une heure et demi de route et nous voici à Stockholm, la Venise du Nord. Nous avons eu la chance de voir la relève de la garde devant le Palais Royal. Nous avons visité l’église du Moyen-Age nécropole des rois de Suède.

Vite nous prenons le bateau sur le pont duquel nous venons de pique-niquer en regardant la ville s’éloigner et le coucher de soleil en face duquel je vous écris.

Nous arrivons demain matin à Turku en Finlande après une traversé de 306 km sur le Golf de Botnie.

sur le bateau au départ de Stocholm

4 et 5ème jour le 1 et 2 août 2015

Ce matin, visite du marché de Turku, puis route vers Kalajoki au bord de la mer du Golfe de Botnie dans un camping au milieu des dunes où nous dégustons de délicieuses girolles.

Alors … Ce matin nous nous réveillons très tôt pour aller au sauna et j’y suis restée une heure cela m’a plu. Puis balade en forêt. Kalajoki est une cité balnéaire pour les finlandais et possède son port de plaisance.Nous avons vu de belles maisons de bois. Et passé sur des zones marécageuses sur des parcours en bois pour ne pas abîmer la flore.

6ème jour le 3 août 2015

Nous nous sommes réveillés à Kalajoki et avons mangé rapidement pour reprendre la route. Il faut dire que je me couche-tard vers 2h du matin d’autant plus qu’il fait jour à cette heure-là. Donc j’ai dormi 4 heures dans la voiture. Après nous arrivons à Rovaniemi capitale de la Laponie finlandaise où nous mangeons un hamburger plus cher mais meilleur que Mc Do.

Nous reprîmes la route. J’ai chevauché le fidèle destrier à côté du chevalier conducteur. Et nous franchissons le Cercle Polaire Arctique.
Sur la route, nous avons fait plusieurs rencontres : Pleins de rennes et surtout des familles. Il y en avait même un qui était albinos. Mais le premier a surpris le Chevalier Conducteur en surgissant devant ses roues. Le destrier n’a rien eu malgré qu’il chevauchait à 100 Km/h. nous changeâmes de chevalier conducteur, fatigués nous passâmes derrière.
Nous arrivâmes au camp, d’où je vous écris et où nous séjournerons une semaine. Alors les rennes c’est la catastrophe, ils broutent sur le bas-côté de la route et d’un seul coup ils traversent la route. Notre premier renne, après avoir in extremis arrêté le véhicule a tourné autour et regardé partout avant de s’en aller dégingandé, nous laissant enfin partir.

7, 8, 9ème jour le 4, 5 et 6 août 2015

Hier jeudi nous sommes partis tôt pour aller à Saariselka, entrée de la réserve naturelle du Parc national Urho Kekkonen.

Nous avons commencé la randonnée par la visite de l’église de Peilpajärvi. Mais le temps n’avait pas lu la météo, contrairement aux prévisions il a plu. Cette randonnée était trop bien et on a trouvé pleins de bolets que nous avons dégustés en omelette. Nous sommes montés sur un sommet désolé avec des végétations courtes (bouleaux en taillis, comme des bonsaïs). Nous avons longé ou traversé des rivières au fort courant et avons aperçu des traces d’anciens glaciers. Nous avons piqueniqué sous la pluie, protégés par une épinette. Nous sommes revenus, il ne pleuvait plus !

10ème jour le 7 août 2015

Visite du SIIDA à Inari, musée sur la nature locale et sur la culture SAMIE.

 11ème jour le 8 août 2015

Ce matin nous nous sommes levés très tôt et sommes partis pour le « wild spirit parc ». Nous y avons vus pleins de petits renards des neiges ils étaient trop mignons, j’ai pu leur donner à manger. Il y avait également des cailles (brrr), des lapins, des « racoons dogs ». Je sais que les raccoons sont des ratons laveurs mais que sont les raccoon dogs ? Des chiens ratons laveurs ? Non ce sont en français « des chiens viverrins » (traduction internet). Nous avons vu également deux gros sangliers tous mignons. Après les renards communs roux (qui dévorent les renards des neiges). Puis les husky sibériens et les husky d’Alaska tous chiens de traineau.

Puis nous sommes allés à Nellim, à la frontière russe par une piste en terre, avons ramassés des champignons.
Après le sauna, nous nous baignons dans le lac. Ici la nuit dure de 23h30 à 1h environ – ce serait pour nous le seul moment où nous pourrions admirer une aurore boréale mais pour l’instant c’est l’heure où l’on dort. Donc les nuits sont si courtes que la température ne chute pas elle est identique à celle de la journée – il fait doux. De même l’eau du lac est plutôt douce, ce qui nous permet de nous baigner.

12, 13ème jour le 9 et 10 août 2015

Ce matin du 9 août, après le petit déjeuner, nous sommes partis pour une balade en bateau sur le lac d’Inari.

Le lendemain, après avoir passés la frontière finno-norvégienne, nous sommes arrivés à la frontière russe, à Kirkenes, magnifique ville ensoleillée ressemblant à celles des Alpes.Avec maman nous avons parcouru les magasins. Après avoir dévoré un hamburger, nous repartîmes sur la longue route menant à Bugoynes, magnifique village de pêcheurs au bord du fjord de Varanger.

 14, 15ème jour le 11 et 12 août

Hier nous sommes allés d’abord à Vadso ou je me suis acheté un pull-over. Puis nous avons repris la route, en longeant la mer de Barents puis, par un tunnel sous la mer, nous sommes arrivés à Vardo, ville construite sur une île. Puis nous avons pris des chemins bordés de moraines, un décor splendide au milieu de « steppes sibériennes », quelques rares herbes broûtées par des moutons et des rennes. Nous sommes arrivés à Hamningberg, soi-disant d’après les guides, abandonnés depuis 1960. Le seul village non détruit par les allemands en 1944. Nous y avons trouvé quelques maisons ou cabanes défoncées par le vent au toit végétalisé, mais également beaucoup de maisons et d’équipements modernes prouvant que le village est bien vivant.

La vue était splendide sur la mer de Barents et sur la côte.

Nous y avons fait la connaissance d’un archéologue de Dordogne. Qui baroude en Laponie depuis plus de 6 mois. Kinésithérapeute à la retraite il avait envie de parler français avec nous. Etant les seuls compatriotes qu’il voyait depuis longtemps. A 2 heures du matin, en allant pécher, il a rencontré un renard roux européen qui s’est mis à le suivre et qui jouait comme un chat (il nous a montré plusieurs vidéo) papa a suggéré que ce renard bébé avait été recueilli dans une maison et élevé par une mère chatte. Le monsieur nous a montré les équipements « maison » de sa camionnette ford, avec des caisses en plastiques et des tendeurs, tout son matériel pour vivre était rangé dans les caisses ou accroché au plafond avec des sandows, il devait y une cinquantaine de tendeurs. Un joyeux fourre-tout parfaitement organisé ! Nous sommes rentrés au camping.

le plafond et les sandows

« équipement maison » de la camionnette de notre collègue de Dordogne !

 16, 17ème jour le 13 et 14 août

Ce matin, nous sommes partis en randonnée pour découvrir l’intérieur de la péninsule. Nous avons vu des pêcheurs de saumons dans un paysage très agréable. La rivière que l’on suivait serpentait entre des rochers. Son cours rapide était jalonné de chute d’eau dans lesquelles des saumons tentaient de remonter à la source en sautant, pour retrouver leur lieu de naissance et y faire des descendants (c’est le cas de le dire). Les pauvres saumons n’y arrivaient pas parfois et se retrouvaient pris à l’hameçon des lignes des pêcheurs qui les attendaient en bas de la chute d’eau.

18, 19ème jour le 15 et 16 août

Nous sommes partis sur la longue route magnifique en montant vers le nord, longeant la grande rivière Tana, Nous avons côtoyé des névés. Puis nous avons observé nos premiers élans, les prenant au début pour des ânes (bizarres). Ensuite nous avons mangé au soleil, au bord de la magnifique rivière Tana. Puis après nous sommes arrivés dans le village de Syltesfjord. Nous nous sommes alors rendu compte que le terrain de camping que nous avions choisi était abandonné. Il a fallu camper à la sauvage. Mais avant tout, nous nous sommes renseignés auprès du service « Arctic tourists ». Il nous a alors précisé qu’une baleine mâle trainait dans le coin. Nous avons décidé de faire la balade en mer de Barents pour la voir. Nous l’avons aperçu rapidement en train de sauter dans l’eau – nous n’avons pas pu voir ni sa tête ni sa queue, mais quand même un bon bout ! Nous n’avons aperçu ni les phoques gris, ni les aigles, mais nous avons pu admirer la danse des dauphins qui sautaient autour du bateau.
Ce qui était vraiment drôle dans cette balade, c’est que l’on allait à toute vitesse et que le bateau se cognait dans les vagues. C’était vraiment chouette !
Après la balade, nous avons cuit et dégusté deux crabes royaux.

Puis, randonnée pour atteindre le point le plus septentrional de notre grand voyage (près de 71° de latitude nord), le cap Tanahorn, falaise dominant la mer de Barents et l’océan glacial arctique. Nous avons admiré le point de vue, avons écrit dans le livre d’or des voyageurs et sommes repartis pour notre camping, non sans avoir ramassé quelques bolets rudes – dîner : omelette aux ceps cuisinée par moi – c’était délicieux.

20, 21, 21ème jour le 17, 18 et 19 août

Nous avons roulé jusqu’à Kjollefjord où nous avons trouvé un camping merveilleux tenu par des Sames très sympathiques, et avec un chien trop mignon (un berger Same pour les rennes). L’endroit était tellement beau que nous y sommes restés 2 nuits. Nous sommes partis faire une très longue balade de 6 heures. C’était beau, c’était magnifique.

Ce matin, je me suis réveillée car il faisait trop chaud à 8h. Il faut dire que le temps est beau et la température agréable depuis 2 jours. Nous avons fait un sauna puis nous sommes baignés dans le lac à côté du camping. Puis y avons fait du bateau à rames. Nous avons alors déjeuner et partis sur la route. Nous nous sommes arrêtés pour visiter une gorge, un soi-disant canyon. Mais maman et moi trouvions qu’il ressemblait à des gorges pas très intéressantes. Par contre l’eau transparente de la rivière était vert émeraude, presque fluorescente et cela c’était beau, Nous avons repris la route pour Karasjok où nous nous trouvons, camping.

Le soleil est très chaud quand il se montre (normal nous sommes plus près de lui). Par contre il y a de très fortes différences de températures entre les parties dans l’ombre et celles au soleil.
S’il est chaud, il ne bronze pas. Comme il ne monte jamais au zénith, il tourne à mi-course vers l’horizon, nos ombres sont importantes toute la journée, ce à quoi il faut faire attention en prenant les photos.
Maintenant avançant sur le mois d’août, la nuit est un peu plus marquée.
Nous pouvons nous mettre en short et teeshirt maintenant car nous avons très beau temps et la météo annonce une semaine de soleil. Les températures montent actuellement jusqu’à 23-24° au soleil.

23, 24, 25, 26ème jour le 20, 21, 22 et 23 août

Karasjok est le lieu du parlement Sami qui gouverne la nation Same, son autorité transcende les frontières de la Finlande, de la Norvège et de la Suède. Leur propre police « la police des rennes » a son siège à Kiruna en Suède. Leurs propres tribunaux pour régler les problèmes de propriété. Des hardes de rennes. La Nation Same, comme d’autres peuples originels, est représentée à l’ONU.

27, 28, 29, 30ème jour le 24, 25, 26 et 27 août

Hier soir nous avons trouvé un camping sur Tornio. Ce matin, je me suis réveillée comme d’habitude à 11h30 AM.
Nous sommes partis pour la journée dans la ville de Tornio (Finlande) – Haparanda (Suède) la frontière passant au milieu de la ville juste devant le magasin Ikea. Nous avons tenté de visiter une église complètement construite en bois au XVII° siècle (poutres piliers tuiles, etc.). Malheureusement elle était fermée.
On leur a dit que les guides précisaient que les églises sont toujours ouvertes en été ! Il nous a été répondu que nous n’étions plus en été. Ce que l’on voit d’ailleurs sur les feuilles déjà jaunes des arbres.
Nous décidâmes d’aller place Victoria, à cheval sur la frontière. Il s’y tenait une grande foire internationale dont une allée entière était occupée par des commerçants français. Il y avait là savon de Marseille, crêpes bretonnes, sucreries françaises, gâteaux arabes et olives de Provence. J’ai choisis avec maman du thaï. Papa du poisson finlandais (friture et saumon fumé et légumes à la plancha.
Nous avons fait les boutiques et sommes partis côté suédois, moins intéressant que le côté finlandais.

31, 32, 33ème jour le 28, 29 et 30 aout

Entre Tornio(FIN) et Hudiksvall (SW) nous nous sommes arrêtés pour voir le vieux Village du XVIIème siècle, Gammelstadt qui a précédé la ville de Lulléa. Il s’agit d’un « village paroissial ».

Arrivée à Hudiksvall, ballades dans la ville sans oublier le sauna du soir. Au sujet des saunas, tous les finlandais en ont un chez eux au minimum. J’ai parlé avec un monsieur qui en avait deux : un pour la maison et un avec la piscine. Ils chauffent jusqu’à 90-95° certains en bord de mer sont plus chauds : 120°.
La régularité de la pratique est de 1 à plusieurs saunas par semaine.
Ce monsieur m’a dit que les enfants commencent à pratiquer le sauna dès l’âge de 5-6 ans.

34, 35, 36, 37ème jour le 31 aout 1, 2 et 3 septembre

Nous avons bouclé le tour du golfe de Botnie nous sommes sur la route du départ et dormons au camping en suède ce soir à Jönköping.

Demain nous sommes en Allemagne pour visiter Lübeck mercredi Cologne jeudi et vendredi Aachen (Aix la chapelle) et samedi á Aubervilliers.

Nous remercions notre fidèle destrier qui a parcouru 9098 km a la vitesse moyenne de 65,10 km/h en utilisant pour la route et pour le chauffage au gasoil de nos nuits, 656 l de fioul soit une consommation moyenne de 7,20 l aux 100 km.

Gabrielle

0 comments on “La LaponieAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial